Préface:

Vu que le monde s’évolue, et que les changements et les nouveautés sont inévitables et redoutables pour le moins des communs des mortels, vu que beaucoup de gens malgré leurs fameuses formations académiques reçues se trouvent dans l’engrenage et le marasme financier au quotidien, ainsi ce petit bouquin est considéré comme une manne du succès tombé du ciel pour éclairer les esprits des plus incrédules dans le processus de l’apprentissage du succès, de la richesse et de la réussite á long terme.

Si la vie c’est oser, et bien ce bouquin via son titre ose vous inciter á oser aussi car c’est delà que découle tout succès proprement parlant.

C’est á vous de choisir de devenir riche et millionnaire en choisissant la lecture de ce en vue d’un changement de mentalité face aux challenges de la vie quotidienne.

Bon succès á vous tous  en lisant ce!!!

-Chapitre Premier

Abandonner Votre Université Pour Devenir Riche & Millionnaire

Quel titre osé et choquant diraient plus d’un á première vue ? Cependant, celui-ci est plutôt motivant et stimulant. La plupart des gens n’osent pas vraiment faire la différence que ce soit en termes d’idées et de positionnement, mais aiment plutôt devenir semblables aux autres en devenant des suiveurs de foule. Or, la foule (la masse, le peuple) n’a pas toujours raison selon des constats avérant.

Ainsi, en adoptant cette diatribe comportementale, ils tuent en eux toutes leurs puissances de créativité et de productivité. Ils n’aiment pas vraiment les changements et les idées nouvelles puisque ceux-là leur rendent inconfortables et mal á l’aise. De ce faite, ils ratent beaucoup d’occasion d’or et se plaignent souvent que la chance ne leur vient pas oubliant que le chemin que personne n’a jamais pris pourrait être garni pas mal d’opportunités et de richesse, tout comme ont dit souvent que : «  Même l’enfer est pavé de bonnes intentions ».

Dès notre naissance, compte tenu des défis outrances pour la survie terrestre, notre société ou notre monde nous incombe de fardeau existentiel comme aller á l’école, á l’université afin de nous mettre aux abris des difficultés de la vie et de la survie et de pouvoir nous créer une place au soleil. Ce qui est apparemment normal et acceptable. On nous demande toujours d’aller á l’école, ou á l’université, d’étudier dur et d’obtenir de bonnes notes afin de trouver un bon emploi payant. Mais en dépit de tout, ils se passent outre de la finalité de toutes ces exigences. Pourquoi devrait-on faire tout cela : Etudier dur, obtenir de bonnes notes, accumuler d’excellents diplômes et de trouver un emploi sûr ? La finalité de tout cela est de gagner un peu d’argent pour la survie. Donc, ceci dit que ces gens font tout cela pour aller travailler pour de l’argent.

Apres avoir sacrifié toutes ces énergies en accumulant d’excellents diplômes académiques, ils vont quémander devant un employeur pour obtenir un poste, un emploi pour de l’agent en pensant que cela leur mettra á l’abri, au confort. Est-ce bien le cas ? L’école ou l’université enseigne-t-elle á eux les rudiments de l’argent ou l’a b c d du domaine financier ? Non. On ne leur apprend pas comment gagner de l’argent, et comment cela fonctionne. C’est pourquoi, la plupart du temps ces gens prétendument très formées et qui ont obtenu malgré tout de bonnes notes et d’excellents diplômes académiques se retrouvent dans l’engrenage ou la foire d’empoigne ou des difficultés financières puisqu’ils n’en ont acquis aucunes compétences ou formations en ce qui concerne le domaine financier. Ainsi, la vieille méthode d’étudier, d’obtenir de bonnes notes etc. semble pas marcher, semble être utopique…

Cependant, malgré toutes ces chantages, toutes ces clichés, toutes ces stéréotypes, ces idées archaïquement préconçues, on arrive á constater qu’á la fin de nos études, nous savons pour la plupart que les diplômes universitaires ou les bons résultats n’importent pas outre mesure. En effet, dans la réalité, hors du monde universitaire, on exige bien plus que des diplômes ou des bonnes

notes. On réclame plutôt du cran, du culot, de l’audace, de la témérité, de l’ingéniosité, du courage, de la ténacité, et une intelligence supérieure pour trouver un bon emploi et pour trouver un bon poste payant. Et en ce qui concerne gagner de l’argent, ce facteur, quel que soit le terme qui le désigne, influe en définitive beaucoup plus sur notre avenir que les résultats scolaires tant souhaités.

Donc, en d’autres termes, les résultats scolaires comptent très peu dans le processus de la richesse quoique pour s’enrichir un minimum de formation et de connaissance est requis. Détenir d’excellents diplômes et d’excellentes formations peuvent vous prédisposer pour la richesse mais cela ne fais pas de vous un homme riche. Combien de gens détiennent ces choses là et ne peuvent pas s’occuper eux-mêmes et se trouvent le plus souvent dans de graves difficultés financières ? Tout simplement, ils ont prit le chemin que tout le monde fréquente :(Travailler dur, Etudier dur, Obtenir de bonnes notes, travailler pour de l’argent au lieu de mettre de l’argent á leur service, ce facteur essentiel de l’abri financier et de la richesse) et passe outre de celui qui peut leur ouvre de grande et de réelle opportunité financière.

-Le Pouvoir de l’argent : « Une matière qu’on n’enseigne pas á l’école ».

Pour acquérir ce que l’on appelle le pouvoir de l’argent, il faut apprendre á oser et prendre des risques. Cependant, la majeure partie des gens n’aiment pas prendre des risques, ils fréquentent toujours le même chemin fréquenté par d’autres, ils suivent la foule. Or la richesse ou l’argent n’est pas une chose réelle mais c’est toujours une découverte fictive. La sagesse est que quand quelque chose ne marche pas, il faut le changer. Pour avoir des résultats différents, on ne peut pas faire la même chose. La folie la plus pure est de faire la même chose tout le temps et de s’attendre á un résultat différent dit-on toujours. Le changement peut être le prochain pas vers le processus de votre succès et réussite financière.

Ainsi, ce poème lu dans un livre me vient á l’esprit :

Le sentier que je n’ai pas emprunté de Robert Frost 1979

Deux sentiers s’écartaient l’un de l’autre dans une forêt aux feuilles jaunies,

Et j’étais déçu de ne pouvoir les parcourir tous deux comme un seul voyageur.              

Je restai longtemps immobile à regarder l’un s’étirer longuement                         jusqu’à ce qu’il bifurque dans le sous-bois.

Puis, j’ai choisi l’autre qui me semblait tout aussi beau                                          et qui méritait peut-être davantage le titre de sentier,                                              car il était verdoyant et je voulus m’y engager                                                       même si les deux sentiers avaient été foulés presque pareillement

par les milliers de pas des promeneurs.

Ce matin-là, les deux sentiers gisaient semblablement enterrés                                sous des feuilles qu’aucun pied n’avait encore foulées.                                            Oh! C’est alors que je gardai le premier sentier en réserve pour un autre jour!        

Pourtant, sachant comment un sentier mène à un autre,                                           je doutais fortement que je fallais revenir un jour.

Il me faudrait raconter cette histoire avec un soupir dans la voix à des années-lumières d’ici ;  deux sentiers se séparaient l’un de l’autre dans un bois et j’empruntai le moins fréquenté,                                                                       et c’est ce qui fit toute la différence.

Le chemin que vous fréquentez lors de votre poursuite vers la richesse ou l’indépendance financière fera toujours la différence. Que vous suiviez celui qui est fréquenté par tout le monde ou celui le moins fréquenté, le choix de votre succès est entre vos mains. Donnez-vous la liberté d’’oser et de prendre des risques, c’est ainsi qu’on acquiert le pouvoir de l’argent en prenant des risques. Vous ne saurez jamais quand le risque est moins ou grand. Choisir la richesse et non la crasse. Choisir de travailler pour apprendre et non pour l’argent. Choisir de mettre de l’argent en votre service, de le faire fructifier au lieu de se retrouver en difficultés financières.

Apprendre à mettre l’argent à son service est un programme d’études complètement différent de ce qu’on nous inculque á l’école, á l’université : Etudiez, travaillez dur pour obtenir de bonnes notes afin de décrocher un bon emploi rémunéré. Travailler pour de l’argent fait partie du credo de la majorité de gens c’est pour cette raison qu’ils ont toujours des problèmes financiers et qu’ils ne connaissent pas les rudiments de l’argent. C’est pour cette raison que la majorité des diplômés se trouve coincée dans l’engrenage, dans des dilemmes financiers ou la foire d’empoigne comme dit l’autre.

 –Chapitre Deuxième

La Différence qu’il y a entre les riches et les Pauvres et la classe Moyenne) La leçon primordiale que vous devez apprendre : Les riches ne travaillent pas pour l’argent comme font la classe moyenne et les pauvres.

Pour devenir riche, il ne suffit pas d’aller á l’école, á l’université, d’étudier et de travailler dur ou d’avoir beaucoup de diplômes ou de connaissances, bien sûr un minimum de connaissance, d’éducation, de formation, notamment une solide formation en l’a b c d du domaine financier est nécessaire, mais il suffit de réfléchir, de penser, d’imaginer, d’analyser et d’accumuler des idées, surtout de nouvelles idées. Et les idées sont les sources primordiales de toutes richesses car une idée, une bonne idée n’a pas de prix, cela vaux une fortune et même des millions.

La vie humaine est un incontestable combat entre l’ignorance et la lumière, le mensonge et la vérité.

La sagesse nous fait croire qu’à partir du moment où une personne cesse d’être en quête d’informations et de connaissances à propos d’elle-même, l’ignorance s’installe. Ce combat est un choix de chaque instant, de chaque moment : il s’agit d’apprendre à ouvrir son esprit ou de prendre la décision de le fermer.

« Voyez-vous, l’école est très, très importante. Vous fréquentez l’école pour y apprendre une technique ou une profession dans le but d’être un membre à part entière de la société. Toutes les cultures ont besoin de professeurs, d’avocats, de sociologues, de psychologues, d’ethnologues, de médecins, de mécaniciens, d’artistes, de cuisiniers, d’écrivains, de gens d’affaires, de policiers, de pompiers, de soldats etc. C’est de bonne guerre ! Quoi de plus intelligent ? Les écoles les forment afin que notre culture puisse s’enrichir et s’étendre. « Malheureusement, pour bien des gens, l’école signifie une fin en soi et non un commencement. » On apprend toute la vie. L’apprentissage ne se limite pas.

La plupart des gens n’arrivent pas à comprendre que ce qui compte dans la vie ce n’est pas combien d’argent vous faites et dépensez, mais les sommes d’argent que vous parvenez à conserver. Si vous dépensez tout l’argent que vous faites, l’empire du problème financier s’érigera et vous couronnera pendant toute votre vie, et vous ne pourrez jamais devenir riche. C’est l’un des facteurs clés de la richesse : « Dépensez le moins possible ». Nous avons tous déjà entendu via des journaux ou d’autres moyens, des histoires de gagnants à la loterie qui, de pauvres qu’ils étaient, devinrent riches, puis pauvres à nouveau. Ils gagnent des millions et quelque temps après ils reviennent à leur point de départ. Ou bien ces histoires d’athlètes professionnels qui, à l’âge de 24 ans, gagnent des millions de dollars chaque année, et qui doivent se contenter de dormir sous un pont ou des abris de fortune vers l’âge de 34 ans. Donc, au lieu de dépenser dans des vanités, de luxe, investir ou acheter des actifs en les rendant fructueux qui vous offrent de surplus de richesses et vous éloignent incommensurablement des difficultés financières.

Tout en me réjouissant que les gens soient devenus de plus en plus riches, indépendants financièrement, je voudrais seulement dire qu’à long terme ce ne sont pas les sommes d’argent que vous gagnez qui comptent, mais combien d’argent vous parvenez à conserver sur plusieurs générations et c’est-ce qui contribuera á votre ligne de richesse. Et c’est bien là que découle et se cache le secret de la richesse et de la réussite. C’est bien ce dont l’école ne vous enseigne pas. Elle vous enseigne d’étudier, obtenir de bonnes notes afin de décrocher un emploi payant et de dépenser á tout vent dans des dépenses futiles et de rester dépendant d’un emploi toute la vie entière, et voilà les difficultés financières prennent chaires.

Catégories : Actualités

Yrvin Lauriston

Je suis membre de l'association CJPCP ainsi qu'auteur de nombreux livres disponibles sur www.Thebookedition .- Visitez mes sites blogues : ylauriston2.blogspot.com / sdpi-zooming.blogspot.com

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *